Mujer Campesina

Conscients des injustices et de la dévalorisation de notre culture, de la déshumanisation et des changements sauvages qui atteignent l’humanité, nous avons décidé de choisir comme moyen de protestation les sons de nos instruments. Nous avons croisé le chemin d’une grande femme, Elicea. Une personne qui nous a rempli d’inspiration avec ses compositions, ses chansons et sa conscience. Une personne qui détient un grand esprit et une force que nous avons fait jaillir en donnant vie à ses chansons nous invitant à une réflexion sur la relation de l’homme à la nature et la valorisation d’un patrimoine culturel immatériel comme base fondamentale essentielle pour notre existence. ILLAREK

Après deux ans d’attente, le groupe de folklore “Illarek” réapparaît avec son nouveau disque intitulé « Mujer Campesina » avec 9 titres dont la thématique est la sensibilisation à la protection de notre planète auprès des enfants, des jeunes et des adultes. Elicea et Illarek “ Mujer Campesina” sont des sujets de réflexion, centrés sur la conservation environnementale et la valorisation de notre identité culturelle.

La présentation de cette nouvelle production s’est déroulée lors de l’ECOFERIA, organisée par l’ONG Naturaleza y Cultura International (NCI) et le Ministère de la Culture sur la place de l’Indépendance à Chachapoyas ( Pérou) à l’issu d’un concert gratuit. Les bénéfices de la vente des disques lui ont été en parti reversés.

“Lorsqu’un jour une femme est venue frapper à notre porte pour nous faire partager ses compositions, elle nous a laissé complètement admiratifs. Cette femme s’appelle Elicea Vega Comeca, une femme humble originaire de Trita dans la province de Luya ( au Pérou). Cette femme militante et talentueuse vit seule à Pedro Ruiz et travaille au marché central du district, cela fait peu de temps qu’elle a perdu son époux. Elle nous a demandé de chanter ses chansons et elle a participé à cet album » dit Julio César Portilla dans une interview.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.